Accueil du musée des dictionnaires  

Bernard QUEMADA
(Lexicographe - Metalexicographe)



   Accueil du Musée Virtuel Présentation
  du Musée


   Histoire des dictionnaires Histoire des
  Dictionnaires


   Recherche chronologique Recherche
  Chronologique


   Recherche par auteur Recherche par
   Auteurs


   bibliographie Bibliographie

   équipe éditoriale Equipe
  éditoriale


   actualités Actualités



Chercher sur le Musée :





Nommé en 1989 auprès du Premier ministre à la tête du Conseil Supérieur de la Langue française, nomination reconduite en 1993, Directeur du Trésor de la Langue Française (le TLF) de 1977 à 1994, du huitième au seizième et dernier volume paru en 1994, Directeur d’études de l’École Pratique des Hautes Études depuis 1975 avec pour thème privilégié le Développement moderne de la langue française, Directeur et fondateur des Cahiers de Lexicologie depuis 1959, Bernard Quemada a dès 1957, à la Faculté des Lettres de Besançon, introduit dans la recherche les premiers Laboratoires de traitement de textes à des fins lexicographiques et lexicologiques.
Il n’a dès lors cessé de donner, à travers l’utilisation des techniques de pointe, un élan remarquable à la recherche française dans ces domaines, plaçant la lexicographie française dans une position de pionnier.

Fondateur de nombreux organismes de recherches, et notamment du Centre d’Études du Français Moderne et Contemporain du CNRS en 1964, avec les Archives du français contemporain qui comptent aujourd’hui un million de documents en complément aux dictionnaires actuels, en 1977 Bernard Quemada crée, organise puis dirige l’Institut National de la Langue française du CNRS (l’INaLF).
A son initiative ont été constituées diverses banques et bases informatisées qui aboutiront à Frantext (180 millions de mots-occurrences) et à Discotext 1 sur disque compact.
Enfin, si Bernard Quemada a joué un rôle décisif et précurseur dans le domaine des sciences du langage et pour les dictionnaires de demain, sa thèse publiée en 1968 chez Didier, Les Dictionnaires du Français moderne 1539-1863 Étude sur leur histoire, leurs types et leurs méthodes, constitue une référence incontournable et modélisante pour de nombreuses nouvelles recherches sur les dictionnaires d’hier.

Depuis 1995, il dirige en collaboration avec Jean Pruvost la Collection Lexica qu’il a fondée chez H. Champion, avec pour thème tout ce qui se rattache à la lexicographie et à la métalexicographie ; toujours avec J. Pruvost et dans la même maison d’édition, il est également codirecteur de la collection Lexicologie, lexicographie et dictionnairique. De par son dynamisme créateur et fondateur de structures fédératrices, de par son œuvre lexicographique, lexicologique et métalexicographique, enfin de par son charisme et son influence fondamentale sur tous les tenants de la discipline, B. Quemada représente assurément l’un des plus grands chercheurs du XXe siècle.



Le laboratoire ATILF offre la possiblité de consulter le Trésor de la langue française informatisé gratuitement à cette adresse :
http://atilf.atilf.fr/


Bibliographie biographique :

Le n° 85-86 de Janvier-juin 1992 des Études de linguistique appliquée, dirigées par R. Galisson, chez Didier Érudition, correspond à un numéro spécial en hommage à Bernard Quemada. Les articles qui lui rendent hommage sont introduits par une Présentation de l’œuvre de B. Quemada, par la liste de ses Principales publications, et par un article de Daniel Coste intitulé : Bernard Quemada et la linguistique appliquée. Quelques moments d’un parcours entre 1957 et 1967.

Le vol. 39, n° 4 de décembre 1994 de Meta, aux Presses de l’Université de Montréal, dirigé par André Clas correspond également à un numéro spécial : « Hommage à Bernard Quemada », Termes et Textes, sous la direction de Danielle Candel, Monique C. Cormier, John Humbley.



Jean PRUVOST